La pénurie à l’âge de l’abondance

NEW YORK – Les manifestations contre l’envolée des prix alimentaires et des carburants se multiplient dans le monde entier. Les pauvres – et même les classes moyennes – voient leurs revenus diminuer à mesure que l’économie mondiale ralentit. Les politiciens veulent répondre aux inquiétudes légitimes de leurs électeurs, mais ils ne savent pas quoi faire.

Aux États-Unis, à la fois Hillary Clinton et John McCain ont choisi la solution de facilité et prôné une suspension de la taxe sur l’essence, au moins pour l’été. Seul Barack Obama est resté ferme sur ses positions et a rejeté cette idée, qui n’aurait eu pour conséquence qu’une augmentation de la demande de pétrole, ce qui aurait compensé les effets de la suppression des taxes.

Mais si Clinton et McCain se trompent, que faut-il faire ? On ne peut se contenter d’ignorer les appels de ceux qui souffrent. Aux États-Unis, les revenus réels des classes moyennes n’ont pas encore atteint leurs niveaux précédant la dernière récession en 1991.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/3qjiPoY/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.