ghosh28_Pavlo ConcharSOPA ImagesLightRocket via Getty Images_covid19 vaccine Pavlo Conchar/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

L’apartheid du vaccin

NEW DELHI – La société pharmaceutique américaine Pfizer et la société allemande BioNTech ont annoncé que le vaccin qu’ils développent conjointement contre le COVID-19 était efficace à plus de 90 % dans le cadre des premiers essais cliniques. Cette nouvelle suscite partout dans le monde l’espoir de retrouver la vie que nous connaissions avant la pandémie.

Les espoirs de certains pourraient malheureusement être de courte durée. Cette annonce a en effet conduit les gouvernements à revendiquer au plus vite les doses de vaccin, ce qui semble donner raison à une triste prédiction : pays riches et personnes fortunées monopoliseront les premières doses d’un vaccin efficace.

Le Mécanisme pour un accès mondial aux vaccins contre le COVID-19 (COVAX) – mis en pace par l’Organisation mondiale de la santé, la Coalition pour l’innovation en matière de préparation aux épidémies, et par Gavi, l’Alliance du vaccin – a été précisément conçu pour éviter une telle situation. Le mécanisme COVAX vise à accélérer le développement d’un vaccin contre le COVID-19, à garantir des doses pour tous les pays, ainsi qu’à distribuer ces doses de manière équitable, en commençant par les catégories de population exposées à un risque particulièrement élevé. Autrement dit, ce mécanisme a été crée notamment pour empêcher une accaparation par les gouvernements des pays riches.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/xNycrzwfr