3

La citoyenneté est-elle un droit ?

MELBOURNE – Votre gouvernement devrait-il pouvoir vous retirer votre citoyenneté ?

Au Royaume-Uni, le gouvernement est depuis 1918 en droit de révoquer la citoyenneté des Britanniques naturalisés. Pour autant, ce droit avait rarement été exercé jusqu’aux attentats terroristes du métro de Londres en 2005. Depuis, le gouvernement britannique a révoqué la citoyenneté de quelque 42 individus, dont 20 en 2013. Et la Secrétaire à l’Intérieur Theresa May d’affirmer que la citoyenneté constituerait « un privilège, et non un droit. »

Parmi ces 42 personnes, la plupart présentaient une double nationalité. Ce n’était en revanche pas le cas de Mohamed Sakr. Ses parents avaient émigré en Grande-Bretagne en provenance d’Égypte, mais il n’était pas citoyen égyptien. Ainsi, en lui ôtant sa citoyenneté, le gouvernement du Royaume-Uni a fait de lui un apatride.

Sakr a fait appel de cette décision depuis la Somalie, où il résidait. Ses arguments se sont révélés solides, la Cour suprême du Royaume-Uni ayant en effet, dans le cadre d’une autre affaire, décidé plus tard que le gouvernement n’était pas en droit de faire de quiconque un apatride. Sakr abandonna cependant ses démarches d’appel, craignant semble-t-il que l’utilisation de son téléphone portable ne révèle sa localisation aux services du renseignement des États-Unis. Quelques mois plus tard, toujours en Somalie, il perdit la vie au cours d’une attaque menée par un drone américain.