Paver la voie vers la croissance

Dans les communautés rurales d’Amérique latine, les plus pauvres vivent en moyenne à cinq kilomètres ou plus de la route pavée la plus proche – presque deux fois plus loin que les foyers ruraux non pauvres. L’accès aux marchés et aux services dont ils ont besoin est donc fort difficile et coûteux. En outre, l’insuffisance de transport nuit à la compétitivité internationale de l’Amérique latine. Plus de la moitié des compagnies américaines considèrent cette faiblesse comme un obstacle majeur au bon fonctionnement et à la croissance de leurs affaires.

L’une des options pour remédier à cette situation est évidente : dépenser plus (et plus sagement) pour les infrastructures. En moyenne, les pays d’Amérique latine et des Caraïbes dépensent moins de 2 % de leur PIB dans les infrastructures, alors que 3 à 6 % sont nécessaires pour maintenir une croissance rapide et tenir le rythme face à des pays comme la Chine et la Corée.

Compte tenu du manque de fonds publics et des contraintes budgétaires, pour augmenter les dépenses, les usagers doivent couvrir une plus grande partie des coûts. Par conséquent, il leur faut développer une culture du paiement et proposer un filet de sécurité aux citoyens qui n’ont pas les moyens de payer.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/OQtYwqJ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.