Matt Wuerker

Obama le centriste

BERKELEY – Malgré les inquiétudes souvent réitérées des Républicains américains sur le fait que Barack Obama serait tenté d’importer un socialisme de style européen aux Etats-Unis, la position du président américain semble assez clair. Il ne veut gouverner que depuis une position, et une seule : le centre.

Obama a très rapidement opté pour un programme de relance budgétaire moitié moins important que celui recommandé par ses conseillers économiques Démocrates pour venir à bout de la récession ; et il a décidé de considérer cela comme une victoire totale plutôt que de faire pression pour en rajouter une couche sur le montant total.

Obama se veut tellement prudent dans son action que même aujourd’hui, avec un taux de chômage qui frise les 10%, il ne se laissera pas tenter et ne demandera pas une enveloppe de 200 milliards de dollars d’aide fédérale supplémentaire aux états sur les trois prochaines années pour éviter d’autres licenciements de professeurs. Plutôt que de contribuer plus encore à la dégradation de l’engagement national pour l’éducation de la prochaine génération, Obama a préféré se focaliser sur l’objectif du rééquilibrage du budget à long terme – alors même que l’orage macroéconomique gronde toujours.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/om4TgAw/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.