6

L'immigration et la puissance de l'Amérique dans le monde

CAMBRIDGE – Les USA sont une nation d'immigrés. A l'exception d'un petit nombre d'Amérindiens, tout le monde est originaire d'ailleurs, et même les immigrés récents peuvent accéder aux plus hautes fonctions politiques et économiques. L'expression de Roosevelt s'adressant aux Filles de la Révolution américaine comme à ses "compagnes immigrées" est restée célèbre (Les Filles de la Révolution américaine est une association qui se vante de ce que les ancêtres de ses membres comptaient parmi les premiers arrivants sur le Nouveau continent).

Néanmoins, depuis quelques années, se développe un climat hostile à l'immigration, au point que cette question a joué un rôle important dans la bataille pour la désignation du candidat républicain. Mais la réélection d'Obama montre la force électorale des Latino-américains qui ont rejeté Mitt Romney à une majorité de 75%, de même que les Américains d'origine asiatique.

C'est pourquoi quelques républicains de renom demandent maintenant à leur parti de reconsidérer sa position anti-immigration, tandis que la réforme de l'immigration est inscrite dans l'agenda politique d'Obama. Ce sera une étape importante pour empêcher le déclin de l'Amérique.

Les craintes que suscite l'immigration quant à son impact sur les valeurs nationales et sur l'identité américaine ne sont pas nouvelles. Au 19° siècle, le mouvement des Know Nothing était fondé sur l'opposition aux immigrés, en particulier irlandais. L'immigration chinoise a été suspendue à partir de 1882 et la loi sur l'immigration de 1924 a freiné l'immigration pendant 40 ans.