Les aspirations eurasiennes de la Russie

NEW YORK – L’escalade du conflit qui s’opère actuellement en Ukraine, entre un gouvernement appuyé par l’Occident et des séparatistes soutenus par la Russie, soulève une question fondamentale : quelles sont les aspirations du Kremlin à long terme ? Bien que l’objectif du président russe Vladimir Poutine se soit dans un premier temps limité à la reprise du contrôle de la Crimée, ainsi qu’à la préservation d’une certaine influence sur les affaires ukrainiennes, son ambition à long terme se révèle bien plus audacieuse.

Cette ambition apparaît d’ailleurs évidente. Dans une célèbre déclaration, Poutine a affirmé que l’effondrement de l’Union soviétique constituait la plus grande catastrophe du XXe siècle. Ainsi son objectif à long terme consiste-t-il à rebâtir cette entité passée, sous une forme ou une autre, et par exemple au travers d’une union supranationale composée d’États membres, semblable à l’Union européenne.

Une aspiration peu surprenante : indépendamment de la question de son déclin, la Russie s’est toujours considérée comme une grande puissance, entourée d’États tampons. Sous le règne des tsars, la Russie impériale a su s’étendre au cours du temps. En période bolchévique, la Russie est parvenue à bâtir l’Union soviétique, et à établir une sphère d’influence englobant la majeure partie de l’Europe centrale et de l’Est. Et voici désormais que sous le régime tout aussi autocratique de Poutine, la Russie entend instaurer progressivement une grande Union économique eurasienne.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/hMeCBdK/fr;