0

Sommet de Londres : Pourquoi Nous Serions Ambitieux

PARIS - La Conférence Economique Mondiale s'est ouverte à Londres........il y a 76 ans.
Pour mettre un terme aux désordres monétaires et aux guerres commerciales de l’époque, 66 pays se retrouvaient le 12 juin 1933 dans la capitale britannique et tentaient de tirer les leçons de la Grande Dépression. Après plusieurs mois de négociations, les conférenciers se séparaient sur un constat d'échec.

Le 2 avril 2009, les chefs d’Etats et de gouvernement reprendront le chemin de Londres pour apporter une réponse à une crise économique et financière d’une ampleur égale à celle de 1929. Nous ne pouvons laisser l’histoire se répéter et l’inaction collective prévaloir au risque de nous ramener aux impasses politiques et économiques des années 30 qui firent le lit d’un conflit mondial dévastateur.

Nous devons naturellement réagir ensemble à l’urgence, c'est-à-dire à la dégradation de la conjoncture économique et à l’instabilité financière. C’est le rôle des plans de relance et des plans de sauvetage financiers mis en place, pour la première fois dans l’histoire, conjointement en Europe, aux Etats-Unis et par certains grands pays d’Asie.

Le 14 mars dernier, lors de la réunion des ministres des Finances du G20, j’ai pu constater que tous nos pays ont déployé des efforts massifs pour que la machine économique reparte le plus rapidement possible. Certes, les politiques choisies ne se ressemblent pas toujours. Chaque état privilégie les solutions qui lui semble les plus adaptées mais tous font preuve d’audace et de réalisme face à l’ampleur de la tâche qui nous attend.