Les missiles, le pétrole et une Europe à nouveau divisée

Alors que l’Europe peine à se remettre du rejet par la France et les Pays-Bas du projet de constitution, un nouvel événement menace de mettre à mal la cohésion européenne. Les Etats-Unis ont annoncé leur intention de mettre en place un bouclier antimissile, censé protéger l’Amérique du Nord et une partie de l’Europe contre des missiles lancés depuis le Moyen-Orient. Ce bouclier serait établi en Pologne, avec un système radar en République tchèque.

La Russie conteste vigoureusement le projet américain. Lors de la 43e Conférence de Munich sur la sécurité le mois dernier, le président russe Vladimir Poutine s’est élevé avec véhémence contre le projet. Les représentants américains étaient perplexes ; les Européens étaient choqués.

Les Etats-Unis ont récemment annoncé qu’ils avaient conclu un accord avec la Pologne et la République tchèque sur les modalités concrètes de l’installation du système de défense antimissile. À nouveau, l’Europe est en état de choc : il semblerait que les deux superpuissances de la Guerre froide ne prennent pas Bruxelles au sérieux.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

Log in

http://prosyn.org/kcIzPu9/fr;