1

Terrorisme : il faut soutenir le Kenya

NAIROBI – Tout le Kenya a poussé un soupir de soulagement à la fin du siège du centre commercial Westgate de Nairobi, à l'issue de quatre longues journées. Mais ce que l'on découvre aujourd'hui est épouvantable.

Le degré de sophistication de cette attaque terroriste a stupéfait les enquêteurs. Les attaquants, des membres du groupe islamiste somalien "Al Shabaab", ont passé des semaines à reconnaître les lieux. Ils connaissaient parfaitement toutes les sorties et toutes les cachettes possibles et avaient semble-t-il loué un magasin dans lequel ils avaient entreposé au préalable des munitions, des explosifs et des armes lourdes. Leur maîtrise des médias sociaux a été un exemple de virtuosité numérique.

Leur demande était sans ambiguïté, ils exigeaient que le Kenya retire les forces déployées depuis deux ans en Somalie dans le cadre des mesures destinées à chasser "Al Shabaab" de ce pays et à y ramener un semblant d'ordre et de normalité. Leur action, ont-ils dit, est un avertissement au gouvernement kenyan pour qu'il change de politique. Ils ont également expliqué qu'ils ont fait très attention à épargner la vie des musulmans tout au long de leur attaque.

Dites çà à ma collègue ici à Nairobi qui est restée enfermée cinq heures dans le centre commercial, alors que les balles sifflaient autour d'elle. Elle s'en est sortie indemne, mais deux membres de sa famille ont été tués et un troisième a été blessé, un garçon de 9 ans qui a reçu une balle dans la hanche. Alors qu'il était allongé sur le sol en train de saigner, les terroristes ont abattu sa mère et sa sœur de 15 ans.