Baptême du feu pour Lula

Grâce à sa victoire stupéfiante au second tour des élections présidentielles brésiliennes de dimanche dernier, Luiz Inácio Lula da Silva ("Lula") a finalement atteint son objectif, après quatre tentatives. Écarté dès le début de la campagne comme un éternel second, Lula a confondu ses critiques en menant une campagne électorale professionnelle qui lui a acquis le soutien de tous, d'un bord à l'autre de l'échiquier politique.

Il fut aidé en cela par les ternes efforts de son principal adversaire, José Serra, qui ne parvint pas à élaborer sa campagne sur les réussites importantes du président sortant Fernando Henrique Cardoso. Dans un pays entaché par le manque de justice sociale et la distribution la plus inégale possible des richesses, la victoire de Lula est une réussite spectaculaire à la lumière de ses origines modestes et de son passé de syndicaliste.

Gouverner, cependant, ne sera guère plus facile que de remporter la victoire. Le Parti des travailleurs (PT) de Lula est en minorité dans les deux chambres du Congrès. Ses alliés naturels de gauche ne peuvent pas lui apporter la majorité. Le PT, pourtant, est le plus grand parti de l'assemblée, ainsi que le mieux discipliné.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/9wOfeeZ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.