La Libye: une transition difficile

SYRTE, LIBYE – Les Libyens célèbrent le premier anniversaire d’une révolution qui a balayé Mouammar Kadhafi, mais ils sont de plus en plus irrités par le nouveau gouvernement provisoire, le Conseil national de transition (CNT), auquel ils reprochent de tarder à chasser les cadres de Kadhafi ou à freiner les miliciens qui ont renversé l’ancien régime.

Le CNT est là pour satisfaire aux demandes des Libyens, mais il manque des qualités techniques et du temps qu’il faudrait pour y répondre avant les élections, provisoirement programmées pour l’été prochain, ce qui l’oblige, avant de remettre le pouvoir entre les mains d’un gouvernement élu, à ne s’en tenir qu’à un petit nombre de mesures importantes.

Aucune expérience politique n’est exigée pour entrer au CNT. L’un de ses membres y a été admis pour avoir déserté, il y a 20 ans, avec un avion de combat MIG, d’autres pour avoir été prisonniers politiques ou dissidents en exil.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/AodcaH2/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.