Les deux gauches de l’Amérique latine

Depuis quelques années et encore davantage ces derniers mois, l’Amérique latine donne l’impression de basculer ŕ gauche. Les résultats peu convainquants et parfois désastreux des réformes économiques paraissent avoir amené au pouvoir des présidents de gauche ŕ travers tout le continent, de l’élection de Hugo Chavez au Venezuela ŕ la fin des années 1990, en passant par celle de Ricardo Lagos au Chili et de Nestor Kirchner en Argentine et plus récemment celle de Lula Ignacio da Silva au Brésil et de Tobaré Vazquez en Uruguay. On peut s’attendre aussi ŕ la victoire de la gauche au Mexique, au Pérou et en Bolivie. Si les causes de cette tendance lourde sont évidentes, en réalité les électeurs latino-américains n’élisent pas une gauche, mais deux.

Si en terme de croissance 2004 a été l’une des meilleures années pour la région, le résultat de deux décennies de soi-disant réformes structurelles est décevant. Les inégalités se sont accrues, la pauvreté n’a diminué que trčs faiblement, le chômage reste désespérément élevé, la corruption, la violence et la délinquance sont toujours endémiques, la situation politique est dans une impasse, les investissements étrangers et les accords de libre échange avec les USA n’ont pas porté leurs fruits. Face ŕ cette situation, il n’est gučre surprenant de voir se manifester une vive opposition politique et idéologique au “Consensus de Washington” qui appelle ŕ la libéralisation et ŕ la dérégulation économique et aux privatisations.

Mais cette réaction est bien moins homogčne et bien moins tranchée que ce que beaucoup d’observateurs ne croient. Un premier élément intervient : ces partis, ces dirigeants et ces mouvements réellement socialistes ou progressistes - Lagos et le parti socialiste au Chili, Lula et le Parti des travailleurs au Brésil et Vazquez en Uruguay - adoptent des politiques pragmatiques, modérées et réalistes qui ressemblent étonnamment ŕ celles de leurs prédécesseurs. Leur engagement en faveur de la démocratie est sincčre et incontestable. Quant ŕ leur vieil antiaméricanisme de routine, il a été tempéré par des années d’exil ou par l’apprentissage du réalisme et de la résignation. Par contre, les dirigeants de gauche qui ont un passé populiste et purement nationaliste, mais sans grand fondement idéologique - Chavez et son passé militaire, Kirchner et ses racines péronistes, Lopez Obrador, le maire de Mexico favori de l’élection présidentielle de 2006, et son passé aux cotés du PRI de l’ancien président Echeverria - sont moins sensibles aux incitations ŕ moderniser. Pour eux, la rhétorique compte davantage que les actes et le pouvoir compte davantage que la maničre dont il est exercé. Le désespoir de leur électorat provincial pauvre, sensible au clientélisme, constitue pour eux une opportunité plutôt qu’un problčme et faire de l’antiaméricanisme en s’alignant sur Fidel Castro est plus important ŕ leurs yeux que défendre véritablement l’intéręt de leur pays dans le monde.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/tqW9gCa/fr;
  1. Chris J Ratcliffe/Getty Images

    The Brexit Surrender

    European Union leaders meeting in Brussels have given the go-ahead to talks with Britain on post-Brexit trade relations. But, as European Council President Donald Tusk has said, the most difficult challenge – forging a workable deal that secures broad political support on both sides – still lies ahead.

  2. The Great US Tax Debate

    ROBERT J. BARRO vs. JASON FURMAN & LAWRENCE H. SUMMERS on the impact of the GOP tax  overhaul.


    • Congressional Republicans are finalizing a tax-reform package that will reshape the business environment by lowering the corporate-tax rate and overhauling deductions. 

    • But will the plan's far-reaching changes provide the boost to investment and growth that its backers promise?


    ROBERT J. BARRO | How US Corporate Tax Reform Will Boost Growth

    JASON FURMAN & LAWRENCE H. SUMMERS | Robert Barro's Tax Reform Advocacy: A Response

  3. Murdoch's Last Stand?

    Rupert Murdoch’s sale of 21st Century Fox’s entertainment assets to Disney for $66 billion may mark the end of the media mogul’s career, which will long be remembered for its corrosive effect on democratic discourse on both sides of the Atlantic. 

    From enabling the rise of Donald Trump to hacking the telephone of a murdered British schoolgirl, Murdoch’s media empire has staked its success on stoking populist rage.

  4. Bank of England Leon Neal/Getty Images

    The Dangerous Delusion of Price Stability

    Since the hyperinflation of the 1970s, which central banks were right to combat by whatever means necessary, maintaining positive but low inflation has become a monetary-policy obsession. But, because the world economy has changed dramatically since then, central bankers have started to miss the monetary-policy forest for the trees.

  5. Harvard’s Jeffrey Frankel Measures the GOP’s Tax Plan

    Jeffrey Frankel, a professor at Harvard University’s Kennedy School of Government and a former member of President Bill Clinton’s Council of Economic Advisers, outlines the five criteria he uses to judge the efficacy of tax reform efforts. And in his view, the US Republicans’ most recent offering fails miserably.

  6. A box containing viles of human embryonic Stem Cell cultures Sandy Huffaker/Getty Images

    The Holy Grail of Genetic Engineering

    CRISPR-Cas – a gene-editing technique that is far more precise and efficient than any that has come before it – is poised to change the world. But ensuring that those changes are positive – helping to fight tumors and mosquito-borne illnesses, for example – will require scientists to apply the utmost caution.

  7. The Year Ahead 2018

    The world’s leading thinkers and policymakers examine what’s come apart in the past year, and anticipate what will define the year ahead.

    Order now