0

Tuer la croissance en Russie

J'aimerais que la Russie soit un pays ennuyeux, au moins pendant les prochaines décennies. Au vingtième siècle, la Russie a établi un record incontestable pour toutes sortes de bouleversements et expériences sociales qui ont attiré l'attention du monde entier. Il est essentiel maintenant d'observer une pause.

Cet objectif semblait à portée de la main, ou tout au moins possible, jusqu'au premier semestre 2003. Les correspondants étrangers accrédités à Moscou se plaignaient que rien ne se passait dans la Russie de Putin. L'investissement dans l'économie russe croissait rapidement. Malheureusement, les dirigeants de la Russie ne sont pas habitués à laisser longtemps le pays et le reste du monde sans événement surprenant qui laisse bouche bée.

Insuffler un sentiment d'insécurité constitue le meilleur moyen de soumettre votre population en l'effrayant et d'effaroucher les investisseurs potentiels. Le degré de démocratie ou de non démocratie d'un régime ne constitue généralement pas un sujet d'inquiétude pour les investisseurs. Tout ce dont ils ont besoin et tout ce à quoi ils s'intéressent sont des règles stables et prévisibles.

En effet, le mot d'ordre parmi les grands investisseurs est l'inertie. La décision d'investir ou non dans un projet demande du temps et une fois qu'elle est prise, il est alors relativement difficile d'interrompre rapidement le processus. Le gouvernement de Russie fait actuellement tout son possible pour prouver que, bien que cela soit difficile, il est possible de défier les lois de la physique économique et de tuer des investissements qui sont déjà amorcés.