7

La gouvernance à l'âge de l'information

ABOU DABI – Alors que l'année touche à sa fin, il est naturel de se demander ce qui nous attend. Mais au lieu de se demander ce qui nous attend en 2014, faisons un bond d'un demi-siècle. A quoi ressemblera la gouvernance en 2050 ?

C'est la question que le Forum économique mondial (WEF) a posé lors d'une récente réunion à Abou Dabi sur le thème de l'avenir de la gouvernance selon trois scénarios potentiels liés à la révolution actuelle de l'information. Comme cette révolution marginalise déjà certains pays et certaines communautés (et crée de nouvelles opportunités pour d'autres) la question ne saurait être plus pertinente.

Le premier scénario que les participants ont examiné est celui d'un monde régi par ce que l'on appelle les « mégalopoles », où la gouvernance est gérée en grande partie dans de grandes agglomérations urbaines. La seconde possibilité est un monde dans lequel les gouvernements centraux puissants utilisent les données massives pour renforcer leur contrôle. Et dans le troisième scénario, les gouvernements centraux sont fondamentalement faibles, avec les marchés et les entreprises qui les dominent qui fournissent presque tous les services.

Chacun de ces scénarios est l'extrapolation d'une tendance actuelle. Bien que chacun d'eux puisse être bénéfique à certains égards, ils ont aussi des caractéristiques qui, si rien n'est fait, pourraient conduire à des résultats dystopiques. Les décideurs doivent dès à présent s'occuper de mesures visant à guider les tendances de l'urbanisation, de l'augmentation des données massives et du regroupement de personnes dans des communautés étroites, souvent en fonction de leur relation avec le marché.