UAE military troops US DoD/Flickr

A quoi peut servir une alliance militaire arabe ?

LONDRES – L'accord-cadre sur le nucléaire auquel sont parvenus l'Iran et le P-5 (la Chine, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et les États-Unis) plus l'Allemagne, représente un progrès sur un défi majeur pour la sécurité au Moyen-Orient. Mais à l'heure où certains pays arabes se préparent à fonder une force militaire commune, une autre question de sécurité se pose : une telle alliance va-t-elle améliorer ou bien aggraver le sort de la région, compte tenu notamment de la fracture actuelle de plus en plus marquée entre Sunnites et Chiites ?

Une coalition arabe dirigée par neuf pays, dont l'Égypte, les Émirats Arabes Unis, le Koweït et la Jordanie, lance déjà des frappes aériennes contre les rebelles houthistes au Yémen : un effort qui selon la récente déclaration du Guide suprême Ali Khamenei, va faire « mordre la poussière » aux Saoudiens. Pourtant le président égyptien, le général Abdel Fattah al-Sissi, a indiqué que le mandat de la coalition peut être prolongé au-delà du Yémen.

Mais quel est donc ce mandat ?

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/2VvHZ5C/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.