32

Non aux interventions étrangères au Moyen-Orient !

NEW YORK –Il est temps que les USA et les autres puissances laissent le Moyen-Orient se gouverner lui-même dans le respect de la souveraineté nationale et de la Charte des Nations unies. Alors que les USA envisagent une nouvelle action militaire en Irak et une intervention en Syrie, ils devraient admettre deux vérités fondamentales :

- Les interventions américaines qui ont coûté des milliers de vies et des milliers de milliards aux USA au cours de la dernière décennie ont systématiquement déstabilisé le Moyen-Orient et causé des souffrances humaines colossales dans les pays concernés.

- Les gouvernements des pays de la région (Syrie, Arabie saoudite, Turquie, Irak, Egypte et d'autres) ont les moyens et la motivation nécessaire pour parvenir à des accords. Ils n'avancent pas dans cette direction car ils sont persuadés que les USA ou une autre puissance extérieure (la Russie par exemple) leur apportera la victoire sur un plateau.

Lors de l'effondrement de l'empire ottoman à la fin de la Première Guerre mondiale, les grandes puissances de l'époque (la Grande-Bretagne et la France) ont conçu les Etats qui allaient le remplacer de manière à garantir leur mainmise sur le pétrole du Moyen-Orient, la géopolitique de la région et les voies de transit vers l'Asie. Leur cynisme - que traduisent par exemple les accords Sykes-Picot - a été le point de départ d'une longue suite d'interventions extérieures. Par la suite lorsque les USA sont devenus une grande puissance mondiale, ils ont fait de même, installant, défaisant, achetant, manipulant les gouvernements du Moyen-Orient, sous couvert d'une rhétorique démocratique.