Piketty s’attire les foudres de la droite américaine

BERKELEY – Dans le journal en ligne The Baffler, Kathleen Geier a récemment fait la synthèse des critiques conservatrices entourant le nouvel ouvrage de Thomas Piketty, intitulé Le capital au XXIe siècle. J’ai à cet égard pu constater avec étonnement que les protagonistes de droite étaient peu nombreux à reconnaître les arguments de Piketty, et combien leur propre argumentation demeurait superficielle.

L’argumentation de Piketty revêt un caractère détaillé et complexe. Cinq points principaux s’en dégagent toutefois :

1. La richesse d’une société par rapport à son revenu annuel a tendance à croître (ou à diminuer) jusqu’à un niveau égal à son taux d’épargne net divisé par son taux de croissance.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/fX8N8Je/fr;