Peut-on être honnête en politique ?

Jean-Jacques Rousseau disait, à juste raison, que ceux qui cherchaient à traiter différemment la politique et la morale ne comprendraient jamais ni l'une ni l'autre. La pratique de la politique non seulement peut mais doit se réconcilier avec les impératifs de l'honnêteté !

Mais qu'est-ce vraiment que l'honnêteté et la malhonnêteté, chez un politicien ? Un homme politique peut-il rester honnête après tout ?

Cette question touche le coeur de la démocratie. Quand les électeurs décident que les politiciens sont malhonnêtes, les mouvements anti-démocratiques se développent. Pourtant, tous les hommes politiques savent que l'anbiguïté et le compromis tendent à prévaloir sur les vérités universelles et parfois l'on doit choisir le moindre mal. Nos standards habituels de décence et de justesse ne peuvent pas toujours être mis en pratique, mais non pas parce que seuls le cynisme et l'hypocrisie représentent ce qui compte en politique.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/ze9NXtz/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.