0

La Chine, nouvelle Banque mondiale ?

SINGAPOUR – Les Chinois sont partout. Ou plus exactement l'argent chinois est partout, notamment à cause de la Banque chinoise pour le développement (CDP) et de la Banque chinoise d'import-export. Ces deux institutions étant responsables de l'ensemble des actions de financement de la Chine à l'étranger, elles ont un impact un peu partout dans le monde.

Selon le Financial Times, les prêts accordés par la Chine durant la période 2008-2010 dépassent de 10 milliards ceux accordés par la Banque mondiale. A la fin de l'année dernière, la CDB avait fait des prêts à plus de 90 pays dont l'endettement total s'élevait à 141,3 milliards de dollars. On peut donc se demander si la Chine redessine le paysage de l'aide au développement ? La réponse est Oui.

Ainsi les investissements chinois dans les mines de cuivre et de charbon de la Zambie représentent 7,7% du PIB du pays. En Arabie saoudite, un établissement public chinois, la China Railway Construction Corporation, a construit la ligne de métro Al-Mashaaer Al-Mugadassah destinée à alléger le trafic lors du pèlerinage à La Mecque. On a même évoqué un projet de construction d'une autoroute dans la région arctique pour faciliter les échanges commerciaux ! 

Plus prés de la Chine, une voie ferrée à travers l'Himalaya destinée à relier le Tibet à Khasa, à la frontière avec le Népal, est en cours de construction. Il est même question de la prolonger jusqu'à Katmandou, la capitale du Népal. Remplaçant le Japon comme premier donateur, en 2009 la Chine a apporté au Cambodge une aide d'un montant de 260 millions de dollars, une contribution supérieure à celle de la Banque mondiale et de la Banque asiatique pour le développement. L'année dernière elle a signé 14 accords bilatéraux avec le Cambodge à hauteur de 1,2 milliards de dollars pour des financements variés, allant de canaux d'irrigation à des uniformes pour l'armée cambodgienne.