La politique industrielle sort enfin de l'ombre !

WASHINGTON – L'un des secrets économiques les mieux gardés s'est trouvé confirmé une fois de plus en 2010 : choix délibéré ou pas, la plupart des pays ont une politique industrielle. C'est vrai non seulement pour la Chine, Singapour, la France ou le Brésil – des pays que l'on associe généralement à une telle politique – mais aussi pour le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Chili et les USA qui ont une politique industrielle moins explicite.

Ce n'est guère étonnant dans la mesure ou le terme de politique industrielle fait référence à toute décision gouvernementale ou législation qui encourage la poursuite d'une activité industrielle ou l'investissement dans ce domaine. Développement économique et croissance durable sont le résultat d'une évolution industrielle et technologique constante - un processus qui nécessite la collaboration entre secteur public et privé.

L'Histoire montre que dans les pays qui ont réussi le passage d'une économie basée sur l'agriculture à une économie moderne (notamment en Europe de l'Ouest, en Amérique du Nord et plus récemment en Asie de l'Est), l’Etat a coordonné les investissements clés des entreprises privées destinées à lancer de nouvelles industries et a souvent aidé les entreprises pilotes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/jkyQH1Q/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.