L’Inde sur la voie d’une nouvelle grandeur

SINGAPOUR - Il serait malavisé de sous-estimer la dimension quasi métaphysique des récentes élections en Inde. L’électorat indien a sans hésiter choisi de faire avancer l’histoire mondiale dans la bonne direction en reconduisant le tandem Manmohan Singh – Sonia Gandhi. Ils ont maintenant le mandat et le pouvoir pour faire adopter une libéralisation et des réformes économiques plus importantes. Le tigre naissant de l’économie indienne sera libéré. L’émergence simultanée de la Chine et de l’Inde affermira les forces de modernisation et de la modération au plan mondial. Dans le contexte de la crise globale actuelle, le monde doit se réjouir de ce nouvel élan d’énergie.

Pour ainsi dire personne n’a su prédire ce résultat spectaculaire. La plupart des observateurs ont sous-estimé l’électorat indien, qui a compris les nombreux avantages du partenariat Singh-Gandhi. Premièrement, leur gouvernement, mené par le Parti du Congrès, a ravivé les traditions séculaires modérées de Jawaharlal Nehru et fermement replacé l’Inde au centre de l’échiquier politique, en écartant les extrémismes communautaristes et idéologiques.

Ensuite, l’électorat a aussi compris l’importance de la réélection d’un dirigeant modeste, mais sage et déterminé qui comprend dans quelle direction l’Inde doit aller, notamment en engageant une ouverture économique plus grande que celle qu’il avait amorcée jusqu’à présent. Comme il l’a dit une fois, « bien que l’Inde ait un marché intérieur important, notre expérience liée aux précédentes mesures économiques, relativement limitées, ainsi que notre expérience dans ce sens au plan mondial, ont clairement démontré le potentiel de croissance du commerce et de la coopération économique avec l’économie mondiale ».

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/sjouMdG/fr;