marder3_FADEL SENNAAFP via Getty Images_ukrainewar Fadel Senna/AFP via Getty Images

L'implosion de l'Histoire

VITORIA-GASTEIZ – Les philosophes sont censés procéder à une analyse relativement détachée des événements et phénomènes historiques, en tenant compte de précédents et de modèles théoriques pertinents. Toutefois, j’éprouve des difficultés à faire preuve de détachement face à la situation en Ukraine. D’une part, plus de la moitié de ma famille est d’origine ukrainienne et de l’autre, je suis depuis longtemps préoccupé – autant sur le plan philosophique que personnel – par la question des menaces nucléaires et radioactives, axées sur la centrale de Tchernobyl et l’utilisation des armes nucléaires.

Il n’en reste pas moins que les circonstances actuelles nécessitent une analyse lucide. Comme je le notais dans mon livre Senses of Upheaval paru en 2021(non traduit – ndlt), dans le chapitre intitulé « L’effondrement inachevé de l’Union soviétique », nous devons élaborer une robuste philosophie de l’histoire, capable d’expliquer les écarts historiques, les processus souterrains prolongés et les décalages entre causes et effets.

L’urgence de cette tâche est maintenant devenue une cruelle évidence. Nous sommes témoins du résultat du décalage entre la fin officielle de l’URSS en 1991 et ses prolongements non résolus. Ces contrecoups ne sont pas seulement responsables de la guerre en Ukraine, mais également du conflit qui couve entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan au Haut-Karabagh, et du destin tragique du Belarus. Et en toile de fond se profile constamment la menace de l’arsenal nucléaire soviétique, que l’Ukraine avait accepté de transférer à la Russie peu après son accession à l’indépendance.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/GTcK1s0fr