2

La révolution de l’investissement social

ZURICH – En 1972, lors de la visite de Richard Nixon à Pékin, Zhou Enlai, le premier des Premiers ministres de la République populaire de Chine, est interrogé sur son point de vue concernant la Révolution française de 1789. « Il est trop tôt pour le dire, » aurait-il répondu.  

Il est probable que Zhou ait en réalité mal compris la question, et qu'il ait fait référence aux manifestations françaises de mai 1968. Sa réponse pourrait néanmoins s'appliquer tout aussi aisément à une révolution récente, qui vient bouleverser l'univers de l’investissement social. Les implications pourraient en effet se révéler considérables – même s'il faudra du temps pour qu'elles soient pleinement admises.

Cette révolution en matière d'investissement a débuté au mois de novembre, lorsqu'un réseau réunissant une trentaine de milliardaires, parmi lesquels Jeff Bezos d'Amazon, Richard Branson de Virgin et Jack Ma d'Alibaba, a annoncé la création de la Breakthrough Energy Coalition. La BEC a en effet promis l'apparition d'un « nouveau modèle » recourant à des partenariats public-privé afin de mobiliser l'investissement en faveur de « solutions énergétiques révolutionnaires d'avenir. »

Cette annonce a été rapidement suivie par un engagement consistant pour Mark Zuckerberg et Priscilla Chan à faire don de 99 % de leurs actions Facebook (ce qui représente actuellement quelque 45 milliards $) afin d'améliorer l'existence des nouveau-nés à travers le monde. Les deux protagonistes ont eux aussi souligné l'importance de « partenariats auprès des gouvernements, des entreprises et des associations à but non lucratif. »