Israël, antisionisme et antisémitisme

NEW-YORK – Le gouvernement israélien et ses défenseurs sont prompts à dénoncer toute critique de la politique israélienne comme relevant de l'antisémitisme. C'est souvent un argument de mauvaise foi, mais il n'est pas systématiquement faux.

Les défenseurs d'Israël ont raison quand ils soulignent que l'opinion publique en Europe, et à un moindre degré aux USA, est plus critique à l'égard des atrocités israéliennes à Gaza que de celles encore plus graves commises par des musulmans contre d'autres musulmans dans d'autres régions du Moyen-Orient.

Cela peut s'expliquer par le fait qu'Israël est soutenu par les pays occidentaux et généreusement subventionné par les contribuables américains. L'opinion publique occidentale peut difficilement peser sur la politique des mollahs iraniens ou des criminels de guerre syriens, alors qu'elle peut faire pression sur les gouvernements occidentaux qui soutiennent Israël.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/GJIMbRJ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.