Comment faciliter le commerce

WASHINGTON – Le monde est plongé depuis presque quatre ans dans la Grande récession. Jusqu'à présent les pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont résisté aux appels en faveur d'un protectionnisme généralisé qui aggraverait encore la situation. Mais la pression en faveur du nationalisme économique augmente, alors que les dirigeants ne savent plus trop quelle direction prendre.

La meilleure défense de l'OMC en faveur du libre-échange, c'est l'attaque. Un nouvel accord de facilitation des échanges de l'OMC serait bénéfique à tous, car il augmenterait la capacité d'échange des pays en développement, renforcerait le mandat de l'OMC en faveur du développement et donnerait un coup de fouet à l'économie mondiale. Plus de 10 ans après le lancement du cycle de négociations de Doha sur le libre-échange, un tel accord serait une forme d'acompte quant à l'engagement des pays membres de l'OMC de lier commerce et développement.

Les pays en développement seraient les premiers bénéficiaires d'une facilitation des échanges, elle renforcerait la compétitivité des pays les plus pauvres et les aiderait à intégrer la chaîne logistique globale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/XpnGMcD/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.