bank of england Shaun Curry/Stringer

L’helicopter money au secours des économies paralysées

BERKELEY – Pour les États présentant des taux d’intérêts nominaux nuls ou proches de zéro, la relance budgétaire ne devrait pas poser autant de difficultés. Tant que le taux d’intérêt auquel emprunte un État est inférieur à la somme réunissant inflation, croissance de la main-d’œuvre et augmentation de la productivité du travail, le coût d’amortissement des passifs supplémentaires demeure négatif. Dans le même temps, il est possible que la hausse des dépenses supplémentaires se révèle significative. Le multiplicateur budgétaire keynésien relatif aux économies industrielles ou aux expansions coordonnées, est estimé à environ deux – ce qui signifie que pour chaque dollar supplémentaire d’expansion budgétaire, le PIB réel enregistre une croissance d’environ deux dollars.

Certains observateurs font valoir le risque d’une incapacité des gouvernements, une fois l’économie rétablie et les taux d’intérêts à la hausse, à ajuster de manière appropriée la politique budgétaire. Cet argument est toutefois bancal. Les États décidés à entreprendre de mauvaises politiques y parviendront quelles que soient les décisions prises aujourd’hui. Et à supposer qu’il existe effectivement, ce risque sera compensé par les avantages tout à fait palpables de la relance : meilleures compétences de la main-œuvre, investissements d’affaires plus conséquents, développement plus rapide des modèles d’entreprise, et nouvelles infrastructures fort utiles.

L’aversion suscitée par l’expansion budgétaire est davantage le reflet de l’idéologie pure et simple que de considérations pragmatiques. Rares sont les économistes compétents à avoir conclu que les États-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni bénéficiaient d’un multiplicateur budgétaire suffisamment conséquent, de retombées suffisamment positives à l’issue de programmes d’infrastructure, d’investissement et autres démarches génératrices de demande, ainsi que de suffisamment d’espace financier, pour rendre beaucoup plus optimales leurs politiques expansionnistes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/YWjqdgX/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.