0

Les Jours heureux ne sont pas encore de retour

Le National Bureau of Economic Research (Bureau national de la recherche économique), l'organisation sans but lucratif qui est depuis longtemps en charge de décréter les début et fin de récession en Amérique, vient finalement de décider que la récession qu'elle a déclaré commencée en mars 2001 est finie. Elle est en fait finie depuis plus de deux ans, depuis novembre 2001, selon le NBER.

Ceux qui n'ont pas de formation économique comprennent difficilement pourquoi il fallut si longtemps au NBER pour décider que la récession américaine était terminée. L'économie n'est pas censée être une science exacte, mais un tel retard ne semble-t-il pas quelque peu hors de proportion ?

Et surtout, si la récession est terminée, et l'est depuis longtemps, pourquoi les Américains ne se sentent-ils pas mieux ? Pourquoi le moral économique est-il si bas ? La réponse se trouve dans la définition de la récession. En fait, les questions que pose le NBER ne sont peut-être pas les bonnes questions ou du moins pas les plus pertinentes.

Une récession se définit habituellement après deux trimestres (six moins) de déclin du PIB. En étudiant soigneusement les données, le NBER détermina que la production commença à reprendre en décembre 2001. Une fois cela établi, il fut facile de dater la fin de la récession. En fait, la production aujourd'hui se situe à 3,3 % au-dessus de son maximum de la fin de l'an 2000 avant la récession.