hoyer15_LightFieldStudiosGetty Images_worldhealth LightFieldStudios/Getty Images

La santé mondiale est le meilleur investissement que nous puissions effectuer

LUXEMBOURG – Personne n’aurait pu prédire la mesure dans laquelle la pandémie de COVID-19 a mis à mal plusieurs décennies d’avancées en matière de santé publique mondiale. Encore sous le choc, le monde a toutefois l’opportunité – et le devoir – d’en tirer les bons enseignements pour remédier à la pandémie actuelle, ainsi que pour minimiser le risque d’événements similaires à l’avenir.

L’apparition de nouvelles menaces à l’horizon ne doit pas nous éloigner de notre objectif de lutte contre le COVID-19. La pandémie a mis en lumière d’importantes insuffisances dans nos systèmes de santé mondiaux. Ne pas remédier à ces défaillances constituerait un mauvais choix politique et économique, tant il ne peut exister de compromis entre la santé et le développement économique. Le COVID-19 a révélé combien la santé s’inscrivait au cœur du développement, de la prospérité et de la sécurité nationale.

En raison des perturbations dans les services de santé, nous avons assisté à une forte augmentation du nombre de cas et de décès liés au VIH, à la tuberculose, au paludisme, ainsi qu’à diverses maladies non transmissibles, dans le contrôle desquelles le monde avait auparavant accompli de formidables progrès. Plus alarmant encore, la pandémie a conduit à une diminution de l’espérance de vie, à une détérioration de la couverture vaccinale, ainsi qu’à un accroissement des difficultés psychologiques et psychiatriques.

To continue reading, register now.

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

Subscribe

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

https://prosyn.org/KLcbufEfr