France – OTAN�: nouvelle approche

PARIS – Quelles seront les conséquences du retour de la France dans la structure militaire intégrée de l’OTAN�?

Certes, les alliés sont satisfaits, mais personne ne s’attend à de grands changements dans la contribution militaire de la France puisqu’elle a été comparable à celle des autres grands alliés européens ces dix dernières années. La raison est simple�: depuis que la France a réintégré le Comité militaire en 1994, sa place au sein de l’OTAN lui a permis une participation pleine et entière aux activités politiques et militaires de l’alliance. 

À Paris, la nouvelle n’a pas rencontré de forte opposition politique, essentiellement pour deux raisons. D’une part, personne ne nie l’évidence�: depuis la décision du Général de Gaulle de se retirer de l’organisation militaire, il y a plus de 40 ans, l’alliance et le monde ont profondément changé. Aujourd’hui, les menaces mondiales exigent une solidarité renforcée au sein de l’Europe et de l’OTAN�; compte tenu des élargissements successifs de l’alliance, la plupart des membres de l’Union européenne font aussi partie de l’OTAN.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/vu5HWor/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.