La peur et la liberté sur Internet

Nous avons appris au début du mois qu'à la demande des dirigeants chinois, Microsoft avait fermé le site Internet d'un blogueur chinois hébergé par un service de Microsoft appelé MSN Spaces. Le blogueur, Zhao Jing, y avait publié des informations sur une grève des journalistes de The Beijing New,qui avait suivi le renvoi du rédacteur en chef libre-penseur du journal.

Le geste de Microsoft soulève une question-clé : Internet peut-il vraiment être une force libératrice que les gouvernements autoritaires ne peuvent contrôler aussi facilement que les journaux, la radio et la télévision ?

Quelle ironie, quand on pense que le fondateur et dirigeant de Microsoft, Bill Gates, a été un défenseur enthousiaste de ce point de vue. En octobre dernier, il disait justement : “Il n'existe vraiment aucune manière, au sens large, de réprimer l'information aujourd'hui, et je pense que c'est un progrès merveilleux qui doit tous nous réjouir...C'est un moyen de communication d'une ouverture et d'une liberté totales, et c'est ce qui le rend si singulier.”

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/JS5eGus/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.