La foi à l'époque de la mondialisation

LONDRES – Depuis des années on croyait, notamment en Occident, que la modernisation des sociétés s'accompagnerait de l'effacement des religions. Mais cela n'a pas été le cas. Au début d'une nouvelle décennie, le temps est donc venu pour les responsables politiques de se pencher sérieusement sur le fait religieux.

De plus en plus de gens à travers le monde affirment leur religiosité. C'est manifestement le cas dans le monde musulman. Alors que la natalité stagne en Europe, la population arabe devrait doubler au cours des prochaines décennies et la population de beaucoup de pays asiatiques à majorité musulmane va croître.

C'est en Chine que la religion connaît la plus forte croissance. Le phénomène religieux dans ce pays mérite que l'on s'y intéresse. En Chine il y a plus de musulmans qu'en Europe, plus de protestants qu'en Angleterre, plus de catholiques pratiquants qu'en Italie et selon les dernières enquêtes, quelques 100 millions de Chinois se disent bouddhistes. Quant au confucianisme, une philosophie plutôt qu'une religion, il est profondément respecté.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/r5WLupx/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.