3

La Chine et l'innovation

HONG KONG – Il y a cinq ans, on ne s'attendait guère à ce que quatre des principales compagnies (en nombre de visiteurs) présentes sur Internet - Alibaba, Baidu, Tencent et Sohu – soient chinoises, sans compter des multinationales innovantes comme Huawei et Xiaomi. On ne s'attendait pas davantage à ce que la Chine fournisse de plus en plus de biens publics au niveau mondial, notamment grâce à sa stratégie dite "une ceinture, une route" qui vise à fournir les infrastructures nécessaires pour faire de l'Eurasie un vaste marché unique.

Une nouvelle récente est encore plus remarquable : malgré un taux de croissance en diminution, en Chine (Hong Kong inclus) les introductions en Bourse ont rapporté depuis le début de l'année 29 milliards de dollars, contre seulement un peu plus de la moitié aux USA. 

Quel que soit le critère choisi, l'innovation chinoise (qu'il s'agisse de son rythme ou de son étendue) est en phase d'accélération. Comment cela se passe-t-il et pourquoi maintenant?

La réponse réside dans les problèmes sans précédent auquel le pays est confronté, qu'il s'agisse de la corruption, de la pollution, du surendettement des autorités locales, des villes fantômes, des banques de l'ombre, de l'inefficacité des entreprises publiques ou du contrôle excessif de l'Etat sur l'économie. Ce n'est là rien de positif, pourtant tous ces défis sont aussi une chance, car ils confèrent un caractère d'urgence aux réformes. C'est pourquoi leur impact est considérable, même si le PIB ne traduit qu'imparfaitement l'étendue des transformations qu'elles suscitent.