sinn94_ Odd ANDERSEN  AFP_trucks Odd Andersen/AFP/Getty Images

Electricité verte : la Commission européenne fait fausse route

MUNICH – Lors de son discours sur l'état de l'Union, la présidente de la Commission européenne, Ursula von deer Leyen, a confirmé qu'avec son Pacte vert, la bureaucratie européenne s'engage sur la voie d'un interventionnisme économique envahissant. Apparemment, les fonctionnaires de Bruxelles pensent qu'eux seuls savent quelles sont les meilleures technologies pour parvenir à un futur durable.

Ils ont donc élaboré une politique de dirigisme économique de grande envergure. Les mécanismes d'application comprendront une réglementation plus stricte des émissions de dioxyde de carbone des voitures (ce qui portera un coup fatal à l'industrie automobile traditionnelle), des subventions ciblées et une classification des projets d'investissement privés en fonction de leur impact sur l'environnement. Associés à d'autres mesures prises par la Banque centrale européenne, ces mécanismes aboutiront à appliquer des taux d'intérêt différenciés aux entreprises européennes.

Avec cette stratégie, les responsables politiques de l'UE font l'impasse sur le coût réel de la réduction des émissions de CO2. Comme ils ne dépensent pas leur argent, mais celui des autres, rien ne les incite à chercher des méthodes moins coûteuses de réduction des émissions. On aurait pu croire que la foi naïve et dangereuse dans la sagesse et l'honnêteté des planificateurs centraux avait disparu définitivement en 1989, mais la voilà qui réapparaît et menace à nouveau l'Europe.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/pwiHL7ffr