Un plan en cinq étapes pour une Europe prospère

WASHINGTON, DC – Bien que la crise grecque ait été mise sur pause, la situation économique en Europe reste sombre. La croissance de la zone euro est en légère hausse par rapport aux niveaux de quasi-récession qui prévalaient il y a quelques mois, mais les projections du Fonds monétaire international pour 2015 et 2016 dépassent à peine 1%. Le taux de chômage reste supérieur à 11% – et deux fois plus pour les jeunes (et encore deux fois plus dans certains pays des pays comme la Grèce et l'Espagne).

La sortie de la Grèce de la zone euro serait probablement moins perturbatrice maintenant qu'il il y a quelques années. Les pays les plus à risque de contagion – Portugal, Espagne et Italie – sont moins vulnérables aujourd’hui aux yeux des marchés ; l'Union européenne a mis en place un fonds de sauvetage ; et la Banque centrale européenne a lancé un vaste programme de rachat d'obligations.

Le véritable défi en Europe concerne la stagnation qui n’en finit pas, ainsi que la montée des pressions budgétaires sur le secteur public dans des États-providence démesurés aux prises avec le vieillissement rapide de leur population. Pour rétablir croissance, opportunités, prospérité et stabilité financière, il faudra trouver des solutions audacieuses à cinq problèmes interdépendants.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/T8B4uCQ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.