migrants in the mediterranean Nikolas Georgiou/ZumaPress

L’Europe paralysée face aux migrations

BERLIN – Pendant de nombreux siècles, l’Europe a été un continent en proie aux guerres, aux famines et à la pauvreté. Les privations économiques et sociales poussaient alors plusieurs millions d’Européens à émigrer. Ils prenaient ainsi la mer, traversant l’Atlantique en direction du nord et du sud de l’Amérique, voire jusqu’à des terres aussi éloignées que l’Australie, dans l’espoir d’échapper à la misère et de bénéficier d’une vie meilleure dont profiteraient également leurs enfants.

Dans le jargon actuel de l’immigration et du débat sur les réfugiés, tous ces Européens furent des « migrants économiques ». Au cours du XXe siècle, les persécutions raciales, l’oppression politique, ainsi que les ravages engendrés par les deux conflits mondiaux, devinrent les premières causes d’expatriation.

L’Union européenne est aujourd’hui l’une des régions économiques les plus riches de la planète. Depuis plusieurs décennies, une immense majorité d’Européens vivent une existence paisible, au sein d’États démocratiques garants de leurs droits fondamentaux. La misère et les migrations autrefois propres à l’Europe sont désormais devenues un lointain souvenir (voire ont disparu des mémoires).

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/LkK3qP4/fr;