2

Hollande va enfin dans la bonne direction

PARIS – Les stéréotypes nationaux ne disparaissent pas facilement, notamment lorsque les personnalités les plus influentes font de leur mieux pour les justifier. Prenons le cas de la France. Pour les étrangers, le pays de Molière tolère les relations extraconjugales de ses dirigeants politiques, mais pas les réformes économiques nécessaires.

Cependant le monde pourrait être surpris, ou au moins à demi surpris. En ce qui concerne les liaisons amoureuses des hommes politiques, c'est peut-être la continuité qui l'emporte en France, par contre en ce qui concerne les réformes, le changement pourrait intervenir rapidement.

Le président François Hollande a annoncé des mesures, qui si elles sont appliquées, constitueraient une révolution pacifique : une réconciliation complète avec les entreprises et le monde industriel que même son prédécesseur pourtant plus énergique, Nicolas Sarkozy, n'a pas osé malgré - ou précisément à cause de son orientation plus conservatrice.

Néanmoins, le stéréotype de la continuité est venu perturber la réalité du changement. La promesse la plus audacieuse de Hollande d'une réduction de charges de 30 milliards pour stimuler l'économie est passée en partie au second plan en raison des révélations sur sa vie privée.