njoroge1_Brent StirtonGetty Images_kenyatechnologyfinance Brent Stirton/Getty Images

La finance numérique est la clé du développement post-pandémique

NAIROBI – « Nous assistons à la plus forte baisse du revenu par habitant depuis 1870 », a souligné le  Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies António Guterres dans un récent discours, dans lequel il a averti que la crise de la COVID-19 plaçait entre 70 et 100 millions de personnes face à un risque de pauvreté extrême. Il faudra une action concertée et globale pour redémarrer et reconstruire l'économie mondiale de manière durable et inclusive, si l'on compte empêcher une telle catastrophe. La technologie – en particulier celle des nouveaux outils de financement numérique – peut jouer un rôle important à cet égard.

Durant la pandémie de COVID-19, les services numériques – la télémédecine, le travail à distance ou encore l'apprentissage en ligne – ont été une bouée de sauvetage pour les millions de personnes sous le coup de confinement ou d'ordres d'auto-confinement à domicile. La finance numérique est essentielle pour faciliter un grand nombre de processus : elle permet aux gens de payer des biens et services, de percevoir le salaire de leur travail, d'avoir accès à des prestations d'aide sociale et de bénéficier d'un soutien financier, par exemple de prêts bancaires pour leurs entreprises en difficulté.

Même avant la pandémie, le besoin d'exploiter la puissance de la finance numérique pour le bien de la planète et de ses citoyens était de plus en plus reconnu. En effet, c'était le principal objectif du Groupe d'étude du Secrétaire général sur le financement numérique des Objectifs de développement durable, auquel j'ai collaboré auquel j'ai collaboré au cours des 18 derniers mois.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/WDAhkBhfr