0

Le DTS, nouvelle devise de référence ?

BERKELEY – La déclaration de Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la Banque populaire de Chine, selon laquelle le Droit de tirage spécial (DTS) du FMI devrait remplacer le dollar en tant que devise de référence a fait sensation, entraînant des réactions mitigées.

Ses partisans ont reconnu la contradiction inhérente à un système dans lequel une devise nationale sert de référence internationale. Les banques centrales cherchent tout naturellement à augmenter leurs réserves en période de croissance économique. Ces réserves étant essentiellement en dollars, cela accroît la demande en devise américaine. Cela permet aux USA de financer leur déficit extérieur à un coût artificiellement bas, provoquant des déséquilibres qui conduisent inéluctablement à un crash. Les récents événements illustrent ce problème et le gouverneur Zhou a raison d'en appeler à un autre système.

Mais les sceptiques se demandent si le DTS pourra jamais remplacer le dollar en tant que devise principale constituant les réserves, ceci pour la bonne raison que le DTS n'est pas une monnaie, c'est une unité de compte composite que le FMI utilise pour faire crédit à ses membres.

Elle peut être convertie en dollars ou en autres devises par le Fonds et être utilisée pour des transactions officielles entres pays membres du Fonds, mais elle ne peut servir dans d'autres transactions menées par les banques centrales ou les gouvernements. On ne peut pas y avoir recours pour intervenir sur le marché des changes ou dans d'autres transactions. Autrement dit, le DTS n'est pas quelque chose d'intéressant pour les réserves officielles.