De la clarté sur les diamants.

PRINCETON – Les diamants ont une image de pureté et de lumière. Ils sont offerts en promesse d’amour et sont un symbole d’engagement. Les diamants sont pourtant à l’origine de meurtres épouvantables, de nombreux viols et d’amputations.

L’ancien président du Libéria Charles Taylor, actuellement mis en accusation pour crimes de guerre devant un tribunal spécial à La Haye, est soupçonné d’avoir utilisé les diamants pour financer les rebelles dans la guerre civile en Sierra Leone. Les faits qui sont reprochés à Taylor ne sont que quelques uns des nombreux exemples dans lesquels les diamants sont impliqués dans des violations généralisées des droits de l’homme.  

Lorsque l’utilisation de diamants pour financer de violents conflits en Afrique avait attiré l’attention du monde entier, l’industrie du diamant mit en place le Processus Kimberley pour retirer les « diamants de sang » du commerce international. Cette initiative rencontrât un certain succès bien qu’elle n’ait pas totalement mis un terme au négoce de diamants dans certains pays déchirés par des conflits comme en République Démocratique du Congo. 

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/CavP1gw/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.