0

La stratégie asiatique de la Chine

Depuis une décennie, l'Amérique considère la Chine comme une grande puissance émergente de l'Asie de l'Est. Ce point de vue est aujourd'hui dépassé, car la Chine est déjà la grande puissance d'Asie de l'Est.

Cette année, tandis que l'Amérique se lançait dans la guerre en Irak, la Chine s'attirait les bonnes grâces de ses voisins. Ainsi en octobre, seulement un jour après que le président Bush a été hué par le parlement australien, ce même parlement acclamait Hu Jintao, le président chinois. L'émergence de la Chine comme la puissance dominante en Asie et le nouvel équilibre des pouvoirs dans la région sont des éléments que les gouvernements de part et d'autre du Pacifique doivent véritablement prendre en compte.

Les USA jouent un rôle important en Asie depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale et c'est toujours le cas. Mais dans la crise sur le nucléaire avec la Corée du Nord, tous les chemins passent par la Chine. C'est ce qui a permis à Pékin de s'imposer comme un passage obligé. La réunion à six qui s'est tenue à Pékin cette année sur ce sujet a confirmé le statut de grande puissance émergente de la Chine qui se reflète aussi de plus en plus par son rôle actif et efficace sur la scène asiatique.

Le rival traditionnel de la Chine, le Japon, doit aussi en tenir compte. En mai dernier, le président chinois Hu Jintao a rencontré le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi à Saint Petersbourg en Russie. Ce geste du président chinois a permis de dégeler les relations entre les deux pays qui avaient traversé une phase de tension sous son prédécesseur, suite aux visites répétées de Koizumi au temple de Yasukuni où sont supposés reposer les esprits des combattants japonais morts à la guerre, dont des criminels de guerre notoires.