Dean Rohrer

L’Asie orientale peut-elle coopérer ?

SEOUL – Tandis que la Chine poursuit sa croissance implacable, les peuples de l’Asie de l’est se demandent s’ils pourront un jour entretenir des relations stables et pacifiques tel que l’Europe en connaît aujourd’hui. Etant donné la régularité des grosses prises de bec – à propos d’à peu près tout, depuis de minuscules atolls dans le sud de la mer de Chine jusqu’à l’héritage de la Deuxième Guerre Mondiale – cela peut sembler un vain rêve. Pourtant, la montée puissante du nationalisme et des budgets militaires rend impérative l’obtention d’une stabilité de consensus dans la région. Est-ce possible ?   

Le point de vue « libéral » des relations internationales préconise trois ingrédients : une démocratisation politique, une interdépendance économique plus profonde et des institutions solides pour soutenir les relations multilatérales des états de l’Asie de l’est. Puisque, tel que l’observait il y a longtemps Emmanuel Kant, les états dotés de systèmes politiques démocratiques ont tendance à éviter de s’attaquer les uns les autres, la démocratie devrait être encouragée en vue d’assurer une paix durable.

La poursuite d’une Pax Democratia a depuis longtemps fait partie de la politique étrangère américaine. Et les états européens ont, depuis 1945, fait de la démocratie un pilier de leur intégration. Le problème en Asie orientale est que la vaste variété des systèmes politiques en place dans la région rend un tel consensus démocratique très peu probable, du moins pour l’instant.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/lEOQoog/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.