Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

skidelsky139_GettyImages_sawtreeparachute Getty Images

Le bien-fondé de l’austérité est-il aujourd’hui établi ?

LONDRES – Professeur universitaire à Harvard, Alberto Alesina est de retour dans le débat sur les déficits budgétaires, l’austérité et la croissance. En 2010, Alesina expliquait aux ministres européens des finances que « de nombreuses réductions même significatives des déficits budgétaires ont été accompagnées et immédiatement suivies d’une croissance soutenue, et non d’une récession, et cela même à très court terme » (italique N.D.A.). En collaboration avec ses homologues économistes Carlo Favero et Francesco Giavazzi, Alesina publie aujourd’hui un nouvel ouvrage intitulé Austerity: When It Works and When It Doesn’t, qui a dernièrement reçu une critique favorable de la part de son collègue à Harvard Kenneth Rogoff.

Nouveau livre, vieux discours. La conclusion des auteurs consiste en résumé à affirmer que « dans certains cas, le coût direct entraîné par les réductions de dépenses sur la production est plus que compensé par des hausses au niveau d’autres composantes de la demande globale ». Il est ainsi sous-entendu que l’austérité – la réduction du déficit budgétaire, par opposition à son élargissement – pourrait constituer la meilleure politique en période de récession.

Les précédents travaux d’Alesina dans ce domaine, aux côtés de Silvia Ardagna, ont été critiqués par le Fonds monétaire international et par d’autres économistes, pour leur économétrie erronée ainsi que pour leurs conclusions exagérées. Le nouvel ouvrage, qui analyse 200 plans d’austérité pluriannuels menés dans 16 pays de l’OCDE entre 1976 et 2014, donnera également sans aucun doute du grain à moudre aux dévoreurs de chiffres.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/hhhaIyQfr;
  1. elerian122_Peter MacdiarmidGetty Images for Somerset House_bigdatascreentechman Peter Macdiarmid/Getty Images for Somerset House

    Adapting to a Fast-Forward World

    Mohamed A. El-Erian

    The world is going through a period of accelerating change, as four secular developments illustrate. Firms and governments must make timely adjustments, not only to their business models and operational approaches, but also to both their tactical and strategic mindsets.

    2
  2. roubini137_Mikhail SvetlovGetty Images_xi putin Mikhail Svetlov/Getty Images

    The White Swans of 2020

    Nouriel Roubini

    Financial markets remain blissfully in denial of the many predictable global crises that could come to a head this year, particularly in the months before the US presidential election. In addition to the increasingly obvious risks associated with climate change, at least four countries want to destabilize the US from within.

    8
  3. tharoor137_ Hafiz AhmedAnadolu Agency via Getty Images_india protest Hafiz Ahmed/Anadolu Agency via Getty Images

    Pariah India

    Shashi Tharoor laments that the government's intolerant chauvinism is leaving the country increasingly isolated.