0

La révolution américaine de Barack Obama

En huit ans, Georges W. Bush a réussi à personnifier et à exacerber tous les préjugés et stéréotypes négatifs sur les Etats-Unis. Il a éveillé l’hostilité mondiale plus que tout autre président américain avant lui et, en usant et abusant du hard power américain, il a nuit gravement à son soft power .

La double priorité du prochain président américain consistera à réconcilier les Etats-Unis avec eux-mêmes et avec le monde. Le seul candidat capable d’y parvenir et de restaurer en une fraction de seconde la réputation du pays est Barack Obama.

Les périodes exceptionnelles font parfois naître des leaders exceptionnels. Sans la Révolution française, Napoléon Bonaparte serait resté un militaire doué mais frustré. L’Amérique traversant une période singulière, il lui faut un dirigeant capable de changer fondamentalement la vision que les autres pays ont d’elle, c’est-à-dire d’arrogance, d’impuissance et d’égoïsme.

Comme on peut s’y attendre, les anti-Américains irréductibles ne croiront jamais en la possibilité d’un tel changement – ils ne représentent toutefois qu’une minorité, sauf exception éventuelle du monde musulman. La majorité silencieuse n’attend que d’être convaincue qu’il y a une vie après Bush.