Les années soixante sont de retour

BERKELEY – On se plaint à tort et à travers des effets inflationnistes de la politique monétaire américaine, alors que le niveau d’inflation est négligeable aux Etats-Unis. Les économies comblant rapidement leur retard de croissance jouent désespérément des coudes pour ne pas être emportées par un afflux de capitaux. D’importants décideurs politiques, en mal de solutions alternatives au système monétaire défaillant de l’Amérique, vont jusqu’à évoquer un retour à l’étalon or.

Je ne parle pas de 2011, mais de 1964. Ce n’est pas la première fois qu’on en est là.

En 1964, c’était les économies d’Europe qui se développaient rapidement pour rattraper le retard qu’elles avaient encore par rapport aux Etats-Unis, qui se plaignaient de la Réserve Fédérale. A cause de la politique américaine, expansionniste et irresponsable selon elles, elles se retrouvaient noyées sous les finances importées. Les Etats-Unis “exportaient leur inflation.”

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/jlFoafK/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.