L'Asie et l'inflation

NEW HAVEN – L'Asie a un problème d'inflation. Il faudrait qu'elle réagisse au plus tôt, mais elle n'a pas conscience de l'urgence.

Sa politique économique repose essentiellement sur l'exportation et la demande extérieure, ce qui limite sa volonté de lutter contre l'inflation. Craignant un nouvel effondrement de la demande des ménages dans le contexte d'une économie mondiale d'après-crise encore fragile, les dirigeants asiatiques sont réticents à prendre des mesures énergiques contre l'inflation. Il faut que cela change avant qu'il ne soit trop tard.

Hormis le Japon qui reste embourbé dans une déflation chronique, l'inflation en Asie a atteint 5,3% entre novembre 2009 et novembre 2010, en nette hausse par rapport à  l'année précédente (elle plafonnait alors à 3,5%). La tendance inflationniste des deux géants asiatiques est particulièrement inquiétante : plus de 5% pour la Chine et plus de 8% pour l'Inde. L'inflation est également préoccupante en Indonésie (7%), à Singapour (3,8%), en Corée (3,5%) et en Thaïlande (3%).

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/I5vY3iH/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.