4

Le carcan de la dette argentine

WASHINGTON, DC – La dette souveraine est revenue dans l’actualité récemment, cette fois en raison d’une décision de la Cour suprême des États-Unis concernant la dette de l’Argentine. Des problèmes complexes découlent de ce jugement qui risque de compliquer encore plus les choses.

La dette souveraine fait partie intégrante du système financier international depuis des siècles. Les souverains empruntaient, souvent à l’étranger pour financer les guerres et d’autres dépenses. Lorsqu’ils ne pouvaient pas rembourser, comme cela arrivait parfois, ils tombaient en défaut de paiement.

De nos jours, les souverains sont la plupart du temps des gouvernements démocratiquement élus, mais qui empruntent encore. Et il arrive encore qu’ils se retrouvent dans des circonstances où leur dette est devenue ingérable et qu’ils cherchent de l’aide à l’extérieur du pays pour pouvoir respecter leurs engagements relatifs au service de la dette.

En général, lorsque des entreprises privées (ou des gouvernements régionaux) deviennent insolvables, des procédures juridiques de faillite s’enclenchent pour déterminer la marche à suivre. Sans ces procédures, une économie de marché ne serait pas en mesure de fonctionner normalement.