0

L’hypocrisie des Etats-Unis

Lors de la commémoration du 230e anniversaire de l’indépendance américaine le 4 juillet dernier, le président George W. Bush a relevé que les patriotes de la guerre d’indépendance estimaient que tous les hommes naissaient égaux et que leurs droits étaient inaliénables. Grâce à ces idéaux, affirma-t-il , les Etats-Unis « restent un flambeau d’espoir pour tous ceux qui rêvent de liberté et un exemple lumineux pour le monde de ce qu’un peuple libre peut accomplir ».

Dans le même temps, son administration maintenait en détention quelques 400 prisonniers à la base navale de Guantanamo Bay à Cuba. Certains d’entre eux y sont depuis plus de cinq ans. Aucun nuote a jamais été jugé.

Le mois dernier, une source tout à fait digne de confiance a confirmé que les prisonniers de Guantanamo souffraient de traitements pires que la détention indéterminée. Le FBI a publié des documents indiquant qu’un de leurs agents avait « à plusieurs reprises » vu des détenus « pieds et mains liés en position fœtale sur le sol », sans chaise, eau ou nourriture. Dans ces conditions, « la plupart avaient fait leurs besoins sur eux ». Ils avaient été laissés à croupir 18 heures, 24 heures ou plus.

L’agent raconte qu’à une autre occasion, « la climatisation avait été réglée si bas que le détenu, pieds nus, tremblait de froid. Dans un autre cas, la climatisation avait été coupée, et la température dans la pièce sans aération dépassait sans doute les 40°. Le détenu était presque inconscient sur le sol avec un tas de cheveux à côté de lui. « Apparemment il s'était littéralement arraché les cheveux pendant la nuit ».