L'absurde militarisation de la politique étrangère américaine

Dans beaucoup de pays en crise – notamment l'Afghanistan, l'Ethiopie, l'Iran, l'Irak, le Pakistan, la Somalie et le Soudan – les mêmes problèmes sont à l'origine des tensions ou des violences. Ce sont des pays pauvres, frappés par des catastrophes naturelles (inondations, sécheresse ou tremblement de terre), et qui parviennent difficilement à nourrir une population en croissance rapide. La proportion de jeunes est très élevée, avec un pic dans l'intervalle 15-24 ans qui comporte les jeunes gens en âge de rejoindre l'armée.

Ces problèmes ne peuvent se résoudre que par un développement économique durable. Pourtant, plutôt que de s'attaquer aux causes profondes des crises, les USA persistent à vouloir les traiter par des moyens militaires. Ils soutiennent l'armée éthiopienne en Somalie, ils occupent l'Irak et l'Afghanistan, menacent de bombarder l'Iran et soutiennent la dictature militaire au Pakistan.

Ces interventions militaires ne répondent pas aux problèmes à l'origine des conflits ; au contraire, elles tendent à aggraver les crises plutôt qu'à les résoudre.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/RmoW2kY/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.