0

Une Pax Mafiosa au Mexique?

MEXICO -- Le récent assassinat d’Ignacio Coronel Villarreal, un parrain du cartel de drogue Sinaloa, par les forces spéciales mexicaines n’est que le dernier d’une longue liste dans une campagne dont la violence ne cesse d’augmenter. Mais cette stratégie consistant à faire disparaitre tous les barons de la drogue est-elle réellement viable ?

Le gouvernement mexicain a plusieurs options pour mettre fin à la violence découlant du crime organisé des narco-trafiquants qui dévaste le pays tout en corrompant et en affaiblissant le système politique du pays. Seules deux options sont valables, mais il n’est pas simple de les mettre en place et le succès n’est pas garanti.

Il y a trois ans, le président Felipe Calderón a décidé de déployer des forces armées dans plusieurs états où sont installés les principaux narcotrafiquants. Ce faisant, Calderón tente de contrôler la violence des gangs et d’affaiblir leurs ressources économiques, mais il n’a toujours pas réussi à mettre en place les mesures susceptibles à la fois de parvenir à ses fins et de limiter les pertes en vies.

Les deux gangs les plus importants du pays, les organisations de Sinaloa et de Tamaulipas, furent un temps rivales mais sont désormais alliées contre leurs précédents partenaires – les organisations de Vicente Carrillo Fuentes, Beltrán-Leyva, et Zetas – apparues à l’époque du gouvernement de parti unique du Parti Révolutionnaire Institutionnel (PRI).